09 mars 2011

Surprises Chypriotes

Je suis bien à la bourre dans mon écriture quotidienne je l’avoue et je compte pouvoir rattraper ce décalage durant cette semaine.

Je commence donc par Chypre, île au sud de la Turquie qui m’a conduit de surprise en surprise.

Ainsi donc je me trouve à Mersin en Turquie en attente du bateau pour la ville de Famagusta sur la partie nord de l’île. Après une journée de flânerie j’arrive en début de soirée vers 6h comme on me l’a demandé pour acheter mon billet de bateau. Mais ce n’est pas sur d’en avoir un ! Il faut de nouveau attendre jusqu’à 9 ou 10h que le préposé aux billets daigne venir ! Quelle joie ! Et quand je demande s’il y a bien tout de même un bateau pour ce soir, les réponses ne sont pas aussi précises que je l’espère. Bref je patiente avec un couple Turc, et la femme parlant quelques mots d’anglais m’indique que pour le bateau du soir, tout dépend du nombre de civils qui veulent embarquer car il n’y a de la place que pour une douzaine de personnes. Des civils ? Eh oui car le bateau est réquisitionné pour transporter entre 200 et 300 militaires Turcs sur Chypre ! Ambiance assez particulière quand on est le seul touriste (en plus en vélo !) aux cheveux bizarre au milieu d’une foule en uniforme au regard curieux !

Je passe donc une « nuit » sans trop dormir dans un fauteuil complètement déglingué et arrive enfin sur Chypre. Passé la douane, lorsque je quitte le port, je me retrouve face à un camion militaire qui roule face à moi et me fait des appels de phare pour que je m’écarte ! Oulà je ne veux pas de problème moi ! Mais c’est qu’en fait je suis du mauvais côté ! Eh oui, ancienne colonie anglaise, l’île a gardé entre autre la conduite à gauche !!! Aie Aie Aie, je m’adapte tant bien que mal à ce nouveau mode de conduite pendant une semaine et galère un peu avec les ronds-points au début ! Je découvre donc le charme de la ville de Famagusta et sa belle mosquée dans une ancienne cathédrale gothique comme celles de chez nous. Arrivé à Nicosie, je visite la dernière capitale séparée du monde par un pseudo mur de Berlin fait de bidons et barbelés qui montre quand même bien qu’ils ne sont pas près de se réunir de sitôt (D’ailleurs partie Turque c’est forte présence militaire un peu partout). Chaque partie de l’île à son drapeau officiel mais garde aussi celui de la Turquie ou de la Grèce sur pas mal de bâtiments histoire de rappeler à quelle culture ils appartiennent !

Après un passage dans les collines et monastères de l’île, j’arrive à Larnaka pour réserver un billet … d’avion ! Pas de lignes de bateau entre la Chypre grecque et la Grèce ou l’Italie et du côté turc c’est uniquement des vols et bateaux à destination de la Turquie. Bref moi qui suis passé par Chypre entre autre pour éviter de prendre un avion, ben c’est raté ! Toutes mes infos sur internet et sites officiels de voyage sont à côté de la plaque, ils n’y a plus de liaisons en bateau et celles-ci (devant le nombre de demande croissantes !!) ne seront remises pas avant une à deux années ! En attendant mon vol, je découvrirais les trois grosses villes balnéaires du sud de l’île – Larnaka, Limassol et Paphos - qui en dehors de quelques restes historiques sympa se sont tellement reconvertis dans le tourisme balnéaire de masse pour européens que je n’y trouve trop peu de charme. Heureusement entre deux orages (un tout les deux jours), j’avoue sans honte avoir ressorti le short et repris quelques couleurs sur mon vélo grâce à un soleil magnifique et des températures bien printanières la journée (la nuit ça pèle encore).

Voilà pour Chypre que j’ai quitté au bout d’une semaine en avion pour Rome.

Album photos : http://mediterraneevelo.canalblog.com/albums/surprises_chypriotes/index.html

A bientôt !!

 

Posté par cc-v à 16:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Surprises Chypriotes

Nouveau commentaire